Algol : Tragödie der Macht

1920 Film de Hans Werckmeister (All)

Histoire : Un démon d’une planète du système Algol vient sur Terre et donne à un mineur de fond, Robert Herne, une machine capable de produire de l’électricité sans limite. Robert va tirer rapidement partie de la technologie. Cette énergie infinie provoque un séisme économique. Notre héros veut partager les fruits de son pouvoir avec le peuple. Mais la charge qu’implique pour lui cette production le modifie, et sa première compagne, Maria, le quitte pour partir dans une autre contrée où l’on vit encore du travail de la terre. Robert, lui, convole avec la directrice des mines, qui avait déjà des vues sur lui.

Robert Herne
Robert Herne, avant-après

Robert devient vite un entrepreneur richissime. Mieux, ou pire, encore, il devient le maître du monde, détenant entre ses mains la production d’énergie devenue nécessaire à la planète. Son influence ne cesse de grandir avec sa mégalomanie. Elle gagne la partie de la planète où vivait Maria. Continuer à lire … « Algol : Tragödie der Macht »

Publicités

Himmelskibet

1918 Film de Holger Madsen (Dk) – contrairement à ce qu’on peut lire souvent le film n’est pas adapté de Himmelskibet de Michaëlis, mais le livre est une novelisation du film, datant de 1921, le romancier devant être à la base l’auteur du scénario

Histoire : Avanti Planetaros (carrément !) est un homme d’action en mal de nouveaux défis. Son père, le Professeur – astronome – Planetaros, va lui en fournir un de taille : la conquête spatiale !! Ni une, ni deux, Avanti débauche son beau-frère, scientifique de son état, pour construire un navire spatial.  On recrute un petit équipage de volontaires – et un peu risque-tout quand même – et on part pour Mars, laissant père, soeur, compagne et le Professeur Dubius, ignoble scientifique, ami du père (qui se moque de la tentative d’Avanti – cela ira jusqu’à la haine). Six mois de trajet, éprouvant d’angoisse et c’est la mutinerie à bord. Mais, heureusement, on arrivera enfin sur Mars. Mars où vit une société idyllique que nos héros vont cependant traumatiser. Ils seront vite repentis et conquis par l’utopie Martienne. Continuer à lire … « Himmelskibet »

A Tryton

1917 Film de Alfred Deésy (Aut.)

Histoire : Un monstre des mers tombe amoureux d’une femme humaine. Après avoir essayé de la kidnapper, il se transforme en homme et propose à son mari d’acheter son épouse. Le mari accepte (!) et le monstre repart avec la jeune femme. Celle-ci lui sera cependant infidèle et il repartira au fond des mers.

Alfred Deesy
Alfred Deesy

Commentaire : Premier film de science-fiction géographiquement Hongrois (et non historiquement, la Hongrie n’accédant à l’indépendance que l’année suivante) réalisé par Alfred Deésy, réalisateur hongrois à la longue carrière ici commençante ; A Tryton est son premier film en tant que réalisateur (il fut également acteur) datant de 1917. Il est possible qu’il s’agisse là du premier monstre marin humanoïde.

20.000 Lieues sous les Mers

1916 Film de Stuart Paton (USA) d’après 20.000 lieues sous les Mers et L’ïle Mystérieuse de Jules Verne. Titre Original : Twenty Thousands Leagues under the Sea

Quelqu’un a mis la vidéo complète sur Youtube. J’ignore si ceci est bien légal (moi j’ai le DVD :P) mais je n’ai pas le temps de faire un extrait, donc pour l’instant je partage la vidéo ici : Continuer à lire … « 20.000 Lieues sous les Mers »

Homunculus

1916 Film de Otto Rippert (All)

Histoire : Homunculus erre depuis qu’il sait être un homme créé en laboratoire (1). C’est par hasard qu’il rencontre Illiana la princesse. En sauvant son père, il est accusé de sorcellerie et doit s’enfuir à nouveau (2) . Plus tard, de retour dans la « société », son incapacité à aimer – due à sa naissance extra-humaine – lui causera bien des déboires avec sa compagne (3). Sans espoir d’amour, il deviendra chef d’un pays qu’il s’appliquera à mettre en état de guerre civile en provoquant, par un stratagème machiavélique (4), un soulèvement populaire contre lui-même ! Après quoi il sèmera panique et destruction jusqu’à apparemment mettre fin à l’humanité (5). Il mourra le poing vengeur levé vers le ciel d’où un éclair susceptible le foudroiera ! (6) Continuer à lire … « Homunculus »

The Comet’s Comeback

1916 Film de William Bertram (USA) d’après The Poison Belt de Conan Doyle

Histoire : Le Professeur Peedeeque assure que le monde accélère et que ceci le conduira à sa perte. A moins de ralentir, il s’anéantira en 1926. Heureusement, Peedeeque ne découvre qu’une comète (dans un comeback, donc, après 1000 ans d’absence) va baigner la terre dans une trainée de gaz décélérant. Munis de bonbonnes à oxygène, le professeur, sa fille, et deux prétendants, dont Fuller Speed, l’amateur de vitesse, s’enferme avant la catastrophe. Nos héros observerons un monde soumis à un ralentissement aussi grotesque qu’il est dramatique… Mais vient l’attendu : l’oxygène se raréfie pour nos héros : quelqu’un devra être sacrifié. On tire à la courte paille et c’est Fuller qui perd. Il devra sortir… Continuer à lire … « The Comet’s Comeback »

Verdens Undergang

1916 Film de August Blom (Dk)

Histoire : Tout commence dans un village de mineurs, où une jeune femme se fait enlever (mais avec son consentement) à sa famille par son futur époux, Frank Stoll (« celui qui vole » sans doute), provocant la désolation du père et la fureur d’un autre prétendant du cru… Le couple s’établit dans la capitale où Frank fait fortune en bourse…

Affiche de Verdens Undergang
Affiche de Verdens Undergang

Advient qu’un scientifique, Wiseman (ah, si c’était si simple !), découvre qu’une comète se dirige droit vers la Terre et menace de la percuter. Réunion au sommet, où l’on décide de ne rien dire de la catastrophe apparemment inévitable pour ne pas engendrer la panique générale. Stoll, qui est de la famille de Wiseman (et lui avait fait jurer de lui révéler les conclusions de la réunion) profite de cette information pour faire passer un message dans le Times – dirigé par un ami – certifiant que tout danger, contrairement aux bruits, est écarté, ceci afin de revendre à prix fort les actions qu’il avait achetées à bas prix quand les rumeurs de collision courraient encore. Ayant considérablement – astronomiquement dirait-on – augmenté son capital, il doit maintenant se protéger, lui et son épouse, de la catastrophe à venir : ce sera dans les mines du village de sa compagne. Continuer à lire … « Verdens Undergang »